Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de graine de chipie
  • Le blog de graine de chipie
  • : premiers pas dans la blogosphère j'y présente mes articles d'ateliers d'écriture, mes pages rêvées, des bouts de mes passions, mes bricolages..en gros ce qui me passe par la tête quand je prends le temps de le consigner.
  • Contact

Profil

  • Lili graine de chipie
  • Coucou, 
 Espace d'une nouvelle aventure, j'espère y mettre les bouts qui me rythment avec plaisirs, passion, inquiétudes, doutes, rires, bonheurs, laissant tristesse et obscurité pour une autre vie.Place aux plaisirs, passion sourires et échange
  • Coucou, Espace d'une nouvelle aventure, j'espère y mettre les bouts qui me rythment avec plaisirs, passion, inquiétudes, doutes, rires, bonheurs, laissant tristesse et obscurité pour une autre vie.Place aux plaisirs, passion sourires et échange
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 00:05
 Mon troisième grand ouvrage fut une aventure à part entière.



A l’origine un voyage de mon époux au nouveau Mexique dont il rapporta une affiche et des planches à colorier de motifs Mola technique associée soit à la broderie soit au patchwork que je découvrais. Je montrais ces dessins à Nadette une des animatrices du club de patch de Palaiseau et lui confiais pour qu’elle monte un cours auquel je participais.

 Madjid a alors dessiné un chat dans l’esprit Mola pour que je le lui réalise en tissus. Aussitôt dit aussitôt entrepris. La tâche n’aura pas été facile mais je m’y suis appliquée. Mon réel plaisir n’aura pas été dans la couture même de l’appliqué inversé particularité de cette Mola mais bien dans les broderies qui ont embelli la toile.

Le chat nous a valu quelques grandes émotions. En effet, je l’ai fignolé entre septembre 97 et mai 98 au cours de notre séjour aux Etats Unis et je comptais l’offrir à Madjid pour son anniversaire en Mai pour ses dix ans. Entre temps, la toile avait disparue et nous en étions lui et moi malade. J’ai fait appel à mes amies du club de Patch de Michawaka pour tenter de retrouver cette toile qui avait été soit jetée aux ordures soit volée….

Organisées comme elles le sont, les copines ont tissé un véritable « Wanted » paru sur différents sites du web. Madjid a vaguement redessiné son chat et j’ai fait des descriptions très détaillées de mes broderies….C’était fin avril….Madjid et moi ne rations pas une occasion de fondre en larmes en pensant à toutes ces heures que je me sentais bien incapable de reproduire !

Nous avions presque fini par en faire notre deuil lorsqu’un coup de fil de la police d’une petite ville de l’état de Michigan mitoyen du nôtre nous appelle…Ils ont retrouvé un tableau représentant un chat, très abîmé ressemblant pas trop mais dans le doute il valait mieux aller sur place. Non grosse déception, il ne ressemblait en rien, c’était un très joli chat stylisé mais Patchwork. Rien à voir avec le nôtre. Et puis Août arrivait, nous allions rentrer en France lorsque une des copines du club m’appelle et me dit « Aucun doute, il n’est pas dans le cadre que tu as décrit mais aucun doute c’est sûrement ton chat….

Je suis partie sans grande conviction et n’en croyais pas mes yeux. Lorsu’elle a déroulé un bout de chiffon qui avait du servir à essuyer quelque chose de franchement pas très propre ! C’était bien lui avec tous mes petits points irréguliers de débutante, avec toutes ces broderies complètement anarchiques que je collais sur la queue dès que j’en avais appris un point ! Je n’y croyais pas mais c’était bel et bien lui.

Avec Carol nous l’avons lavé, relavé, repassé, pas trop mal remis en état…Mais je n’ai rien dit à Madjid qui commençait à ne plus en parler….De retour en France je suis allée voir Nadette pour qu’elle m’aide à le retaper. N’ayant pas trop le temps c’est Jeanine qui le prit et cacha quelques tâches irrécupérables en y découpant la souris dans laquelle j’ai brodé un titre à l’ouvrage et signé…

C’est Claude le mari de Nadette qui le mit merveilleusement en valeur dans un cadre 1000 fois plus joli que ses baguettes d’origine. Le tableau sans être au catalogue de l’expo internationale d'art textiles de Palaiseau (91) de 98 car je n’avais pas fourni les photos, a cependant trouvé une place privilégiée dans la salle centrale et Madjid en a été ému et était terriblement fier de notre coopération et de son histoire que nous avions affichée.

 

Repost 0
Published by graine de chipie - dans Patchwork
commenter cet article
2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 01:44

 

Les Tangrams

 

I- Histoire :

Le jeu du tangram est originaire de Chine.

La légende veut qu'un empereur chinois du 16ème siècle, admirant un magnifique carreau de faïence, le laissa tomber par mégarde sur le sol où il se brisa en sept morceaux. Désolé de sa maladresse, l'empereur voulut reconstituer le carreau brisé, mais il ne put jamais y parvenir et recréa à la place des milliers de figures différentes.

Dès le 19ème siècle, paraissent en Extrême Orient des livres spécialisés dans ce type de jeu. Les premiers documents qui le concernent remontent à 1818. Le TANGRAM s'est alors répandu rapidement hors de son pays d'origine afin de conquérir l'Europe et les États-Unis. C'est souvent sous le nom de "Casse-tête chinois" qu'on le trouve à cette époque. Les chinois, eux, le surnomme "la plaquette de sagesse" ou "la plaquette aux sept astuces".

 

II- UTILISATION

C'est un jeu de réflexion comparable à un puzzle

L es 7 sept formes de base du puzzle sont obtenues très simplement à partir du découpage d'un carré : deux petits triangles rectangles, un triangle rectangle moyen, deux grands triangles rectangles, un carré et un parallélogramme

Le parallélogramme est la pièce la plus délicate à manier en général car c'est la seule pièce sans axe de symétrie et il n'est pas intuitif de penser à la retourner. Cela provoque quelques difficultés chez les jeunes enfants mais c'est aussi là le moyen de « sentir » la capacité logique

                    insérer  la photo BLOG1

On réalise des silhouettes avec les 7 formes indiquées dans le dessin ci-dessus. Ce peuvent être des personnages, des lettres, des chiffres des formes géométriques...*

 

III- APPLICATION PERSONNELLE :

Notre tangram patch c'est un week week de neige tempétée qui nous a bloqué de façon très agréable à la maison. Mes enfants avaient 8 et 10 ans j'étais en train de préparer des triangles pour la réalisation d'un charm quilt et ma fille boudait sur son exo de géométrie en se prenant la tête avec son papa qui n'arrivait pas à lui faire ingurgiter la construction du triangle rectangle quand je me suis souvenu de ce merveilleux jeux...

 

Comment je m'y suis prise :

 

Préparation de 7 boites sur lesquelles j'ai collé un exemplaire des 7 formes numérotées de 1 à 7

J'ai découpé dans des tissus imprimés mes carrés au dos desquels j'ai thermocollé une viseline double face (matériel pour appliqués patch) et j'ai rapidement monté deux silhouette colorées pour l'apater...la mayonnaise à pris 10 minutes après le grand frère ne voulant pas être de reste..

 

Pour faire la petite révision géométrie sans mettre le mot « devoir » dessus les enfants ont dessiné sur du calque quadrillé le carré de même dimension que le tissus, donc prise de mesures, traçage des diagonales, médianes, manipulation de l'équerre ni vu ni connu sans en avoir l'air en a fait la totale... puis photocopie de ce calque devenu gabarit en plusieurs exemplaires ,découpage et rangement dans les boites correspondantes.

 

Une fois le travail préparé, nous sommes passés à la création

Les enfants avaient alors le droit de ne choisir qu'une couleur pour réaliser des silhouettes ou de prendre des tissus différents l'important étant au bout du compte d'avoir un exemplaire de chacun des 7 morceaux obligatoires et ils ont construit leurs figures puis ont fixé sur le tissus de fond (un carré écru) au fer à repasser pour coller (bon y a bien eu au départ des petites surprises de tissus qui disparaissaient en ayant été pris à l'envers il restaient magiquement sur la semelle du fer ... mais l'expérience s'améliorant et sainte patience étant avec nous ...il n'y a eu que trois lavages- décapages du fer...)

 

Le dimanche soir j'ai fait mes bandes, assemblé avec des petits carrés de tous les tissus utilisés pour monter le tout en rideau... Le patch n'est pas quilté je n'en n'avais pas le courage et c'était plus léger pour le rideau qui a fait la fierté des enfants et attisé l'envie des copains...

 

Dans les semaines qui ont suivi, l'institutrice de Mahine a débaptisé son cours de géométrie pour le renommer Mesures artistiques et cette année là tous les petits de CE2 ont été imbattables sur les angles droits, médianes et diagonales, avec l'aide d'autres mamans, ils ont tous réalisé un coussin ou un doudou TANGRAM.

A la fin de l'année nous avons fait une superbe expo de « MATHEMATIQUES »!

 

IV -

exemples de présentation du jeu suivant diverses difficultés de reproduction

                                      INSERER PHOTO BLOG 2+3

 

Le livre de références de silhouettes que j'ai utilisé est :

TANGRAM
Daniel Picon
Ed FONTAINE.MANGO
ISBN 2-7404-0702-5

 

 

 

 

Repost 0
Published by graine de chipie - dans Patchwork
commenter cet article